Poët-Laval (26) : Le 21 septembre, c’était la Journée internationale de la Paix


Pour célébrer la Journée internationale de la Paix du 21 septembre 2018, la commune du Poët-Laval a décidé, avec l’aide de nombreuses associations locales, de s’associer à l’événement en organisant, le dimanche 23, la “Journée de la Paix à Le Poët-Laval”.
Au programme : un grand rassemblement avec des ateliers pour adultes et enfants, des conférences populaires, des débats, un repas partagé, des spectacles, de la musique, des vidéos et des expositions.

La journée a été dédiée à Jean Boursaly, maire de la commune, décédé cet été et qui avait dès l’origine soutenu ce projet, initié par Françoise Brès.
Ont participé à la construction de ce rendez-vous des comités locaux du Mouvement de la Paix, notamment celui de l’Ardèche (qui a présenté des vidéos), et toutes les associations locales qui ont co-construit l’événement, comme le Collectif Citoyen de Dieuleft et sa déclinaison sociale Lien26 qui ont animé un débat sur le déplacement des populations ; comme l’association protestante pour l’enseigne ment et l’éducation qui a proposé de rappeler le principe de la laïcité ; comme Unipaz, qui a réuni autour de la réflexion sur la non-violence et le travail sur soi ; comme l’association du musée du protestantisme qui, par la voix du pasteur-aumônier, a témoigné du refus de la guerre ; comme les associations Zafou’rire et Rue du Soleil ont animé un débat participatif ; comme l’association des marionnettistes qui a rassemblé autour d’ateliers pour enfants (construction de marionnettes) ; comme les musiciens ont regroupé autour de leur musique douce et la diseuse de textes et de poèmes qui a clamé des mots de paix dans les oreilles attentives.

Celles et ceux qui sont venus ou qui sont passés ont apprécié la qualité de ces moments vécus… Elles et ils se sont arrêtés.
Beaucoup sont restés le soir réunis pour participer au repas, savourant la soupe préparée depuis le matin (offerte par la mairie), dans les rires et la joie, le bonheur d’avoir participé à un moment de convivialité nécessaire à tous.

Cet événement est une première pour le village, et les organisateurs comptent bien le reproduire et préparer pour 2019, un événement de plus grande importance, porté au niveau de la communauté de communes. A terme, leur objectif est que Poët-Laval soit reconnu «Village de paix» auprès du réseau « Mayors for peace », association reconnue par l’ONU et présidée par les maires d’Hiroshima et de Nagasaki.

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *