Vienne 2017 : Le traité de prolifération (suite)


Après New York et l’ONU le 27 mars dernier, la deuxième étape de la consultation internationale pour l’élaboration d’un Traité de Non-Prolifération nucléaire se déroule à Vienne (Autriche) du 28 avril au 5 mai. Retrouvez les chroniques régulières de nos représentants sur place.

Samedi 29 et dimanche 30 avril, le « boarding » du BIP, où nous avons eu le plaisir de retrouver beaucoup d’amis, s’est félicité de la nouvelle et « extraordinaire » situation que les débats sur le Traité d’interdiction avaient créé au sein de l’ONU. En effet, alors que les puissances nucléaires organisaient une conférence de presse à l’extérieur de l’ONU, au même instant, dans l’enceinte de l’Assemblée Générale, la majorité des pays membres ainsi que de très nombreuses ONG étaient réunies pour commencer l’écriture du traité d’interdiction. Une situation politique très nouvelle et nous y reviendrons plus tard…
Lundi 1° mai, ce sont nos amis d’ « Abolition 2000 » que nous avons retrouvés. Craintes, devant les tensions internationales et les risques nucléaires, mais aussi espoir devant l’opportunité historique qu’offre le traité d’interdiction et dynamisme pour les mobilisations qui doivent accompagner sa rédaction (à retenir le contre-sommet de l’OTAN à Bruxelles et la Marche des Femmes pour abolir la bombe le 17 juin à New York…) ont rythmé les débats.
Toute la semaine, les « évènements » organisés à l’ONU par les ONG en marge des débats (side events) nous permettront d’approfondir les sujets.
Aujourd’hui débutent les travaux du TNP, nous pourrons évaluer l’antagonisme des états dotés face au traité d’interdiction. Un travail indispensable à la préparation de nos plaidoyers.
A bientôt
Michel, Nathalie, Gérard et Alain.


COMPTE-RENDU DE LA PREMIÈRE JOURNÉE

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *