Forums sociaux

 

Forum Social Mondial 2016 (Montréal)

Une délégation du Mouvement de la Paix était présente du 9 au 14 août 2016 à Montréal (Canada) pour le Forum Social Mondial.

Plus d’infos sur notre page Facebook

Déclaration du Mouvement de la Paix dans l’Agora

fsm_logo_fr

Le site officiel : fsm2016.org


 

Forum Social Mondial 2013 (Tunis)

Mars 2013

Retour sur l’événement :

L’appétit des jeunes, de tous les tunisiens pour les tracts, les informations qu’elles soient en français ou en anglais sur le bord de la manifestation. Un tunisien dit : on prend tout, nous on veut tout connaître pour prendre nos décisions, on veut tout savoir.

La conférence des femmes : la salle était archicomble, dynamique extraordinaire, ça continuait hors de la salle à travers les rencontres entre les différents délégations.

A l’assemblée des femmes tous les problèmes étaient sur la table : le problème de la possession de la terre, de l’accaparement de la terre, de la violence faites aux femmes dans le monde entier, en gros on peut dire de toutes les violences faites aux femmes et de toutes natures et l’autre thème de ce rassemblement des femmes était la solidarité pour l’égalité des droits.

Sur la manif beaucoup de tunisiens présents tout au long de la marche, la population n’était pas en dehors mais avec nous.

Le site officiel : www.fsm2013.org

Notre banderole attirait une grande diversité de personnes depuis une religieuse coopte égyptienne jusqu’aux militants de El Massar, de l’UGTT, des jeunes;

Les slogans ont été criés : stop la guerre vive la paix vive la liberté mais aussi so-so- solidarité avec les femmes du monde entier, solidarité avec les peuples du monde entier.

Le plus marquant c’est peut-être pour certains la présence massive des jeunes dans la manif à tel point qu’une femme tunisienne a dit à une des participantes françaises « enfin quelqu’un avec les cheveux grisonnants je pensais qu’il n’y avait que des jeunes ».

Ce qui est marquant si c’est le bienvenue en Tunisie des tunisiens.

On a remarqué beaucoup de banderoles où le mot paix était inscrit à côté des mots dignité et solidarité.

Le gouvernement algérien a fait le maximum pour empêcher les militants-es algériens de venir en les bloquant la frontière algero-tunisienne, ceci dit nos amis de l’association Tharwa fatma Soumeur ont passé la frontière à pieds, ensuite ont fait du stop puis car, et après 24 heures de transport sont arrivé-es à l’assemblée des femmes – Bravo .

Pour la paix et la justice, la solidarité, la dignité, « Solidarité avec les peuples du monde entier » !


ARCHIVES :

Le Forum Social Mondial de Dakar 2011

Sarajevo 2014

Cent ans après l’attentat de Sarajevo considéré comme élément déclencheur de la 1ère Guerre mondiale en juin 1914, une rencontre internationale pour la paix s’est tenue dans cette même ville du 6 au 9 juin 2014. Une délégation de pacifistes français y participait.

Lire l’article d’Alain Rouy paru dans Planète Paix de septembre 2014


Istanbul 2010

PAIX AU KURDISTAN : Manifestation à Istanbul aux cris de « Paix » « Justice » « plus de sang » « solution négociée »

Une manifestation en faveur de la Paix au Kurdistan s’est déroulée à Istanbul, dimanche 4 juillet, aux cris de « Paix », « Justice », « plus de sang », « solution négociée » ; lancée par le rassemblement « Global Peace and Justıce Coalıtıon  » elle a regroupé des individus et des organisations diverses de tous horizons, Turcs et Kurdes ensemble notamment. Les femmes ont montré l’exemple.

Cette manifestation s’est déroulée à l’issue du 6e du Forum social européen, qui s’est tenu du 1 au 4 juillet au campus universitaire de Macka à Istanbul et auquel participait une délégation du Mouvement de la Paix (Roland Nivet, Arielle Denis et Gérard Halie).

C’est à Ahmet Türk, ce député banni et privé de droits civiques depuis l’interdiction en décembre 2009 du parti progressiste pro kurde, le Parti pour une société démocratique (DTP), que les organisateurs du FSE avaient confié le soin d’accueillir les participants.

Ce geste, qu’il faut souligner, est hautement symbolique dans un contexte marqué, en Turquie, par une tension extrême qui inquiètent tous les militants pour les droits humains et un certain nombre d’hommes et de femmes politiques dont les co-présidents du BDP (Parti pour la paix et de Démocratie qui a succédé au DTP), Gültan Kışanak et Selahattin Demirtaş.

Kışanak et Demirtaş : tout faire pour éviter la guerre civile entre Turcs et Kurdes

ils ont redit, l’une, le 5 Juillet, à Roland Nivet, coordonnateur du Comité rennais du Mouvement de la Paix, lors d’un entretien à Istanbul, l’autre, le 30 juin, à Rennes, à Jean Charles Daveau, Directeur de cabinet adjoint du Conseil général d’Ille et Vilaine ; ils ont redit, l’une et l’autre, leurs préoccupations devant la montée de la répression policière et militaire ; ils ont redit, l’une et l’autre, qu’ils ne ménageaient pas leurs efforts pour éviter la guerre civile entre Turcs et Kurdes qu’ils redoutent.

Cette manifestation, qui a réuni 2000 personnes et qui est, malheureusement, passée sous silence, est significative d’une volonté d’une partie de l’opinion publique d’arrêter la guerre en Turquie et de négocier une paix juste pour tous : plus qu’un symbole les slogans étaient écrits dans les deux langues, turque et kurde, dans un pays où la liberté linguistique est loin d’être acquise.

André Métayer

Le Mouvement de la Paix au  F.S.E. d’Istanbul

Plus d’infos sur le FSE d’Istanbul


image_pdfimage_print
Facebooktwittermail

3 pensees sur “Forums sociaux

  1. Lettre ouverte à
    – Monsieur Ali Bongo Ondimba (Homme politique gabonais)
    – Monsieur Jean Ping (Homme politique gabonais)

    Objet : Invitation à une Marche pour la Paix au Gabon

    Messieurs,
    Nous venons par la présente lettre ouverte, vous inviter à vous joindre à nous pour une Marche pour la Paix au Gabon le Samedi 15 Octobre 2016 à Libreville dans la capitale gabonaise.
    En effet, Messieurs Ali Bongo Ondimba et Jean Ping, vous n’êtes pas sans savoir qu’aux lendemains de la proclamation par la Commission Electorale Nationale Autonome Permanente de l’élection présidentielle du 27 Août 2016, des partisans de vos deux camps respectifs se sont livrés à des actes de violence ralentissant ainsi toutes les activités dans le pays. Des bâtiments publics et privés, et d’autres infrastructures ont été détruits avec selon des informations des pertes en vies humaines que nous déplorons. Ces violences post-électorales enregistrées ont divisé les gabonais chacun selon son appartenance à l’un ou l’autre camp politique dont vous avez porté les couleurs aux élections. Une petite accalmie est remarquée dans le pays le temps que les recours déposés à la Cour Constitutionnelle connaissent un dénouement. A quoi devons-nous nous attendre à la suite de la décision que donnera la Cour Constitutionnelle ? Difficile de répondre à cette question.
    En tant qu’observateur de la situation, nous venons vous demander de répondre à cette question que toute la communauté internationale se pose après ce qui s’est passé les minutes qui ont suivi les résultats communiqués par la Cenap. Oui, votre réponse à cette question traduira votre amour pour le Gabon et votre ambition de le conduire à bon port. Votre réponse, nous voulons l’avoir à travers cette Marche pour la Paix où vous, Ali Bongo Ondimba, et vous, Jean Ping, main dans la main, vos partisans derrière main dans la main également et toute la communauté internationale à vos côtés pour vous soutenir parce que vous allez prouver une fois de plus votre amour pour le Gabon et vous ne voulez que la Paix pour ce pays dont vous portez fièrement la nationalité. Le 15 Octobre 2016 donc, nous voulons vous voir dans les rues de Libreville, démontrez à la face du monde que les élections sont terminées, il y a eu un vainqueur, un vaincu et que deux travaillerons ensemble pour faire rayonner le Gabon. Ce ne sera pas l’affaire d’un individu ou d’un groupe d’individus mais plutôt une affaire du Gabon.
    Messieurs,
    La date du 15 Octobre 2016 n’est pas choisie au hasard. Vous n’êtes pas sans savoir que le Gabon, votre pays a été désigné le 8 Avril 2015 au Caire pour accueillir du 14 Janvier au 05 Février 2017, la 31è édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football après le désistement de la Lybie en raison de la situation politique interne. Voulez-vous priver la jeunesse gabonaise et africaine de cette belle fête sportive après celle de 2012 dans votre pays ? Nous ne pensons pas. Le sport uni les peuples. Le sport ne connait par d’adversités politiques. Vous comprenez donc que grâce au sport, on peut unir des peuples. La marche étant un sport, elle nous réunira tous autour de la paix au Gabon. Rappelez vous bien du message des joueurs de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire qui appelaient à la paix en pleine crise ivoirienne, crise née après des élections aussi et qui a duré un long moment avec des séquelles qui sont trainés jusqu’à ce jour. Et pour faire mettre la joie au cœur des ivoiriens, les Éléphants ont gagné la dernière Coupe d’Afrique des Nations. Le sport a été utilisé pour faire régner la paix en Côte d’Ivoire.
    Avez-vous entendu le cri de détresse des joueurs de l’équipe nationale du Gabon les Panthères à la suite du match amical gagné 2-1 contre le Soudan le vendredi 2 Septembre dernier ? Ils ont demandé la paix rien que la paix pour le Gabon.
    Sur les chantiers de construction ou de réfection des stades devant abriter les matches de la Can les rivalités politiques pourraient y être déplacées puisque ce sont des gabonais qui font les travaux et non des partisans de Ali Bongo Ondimba d’une part et de Jean Ping de l’autre part.
    Les médias donc le rôle premier est d’informer, se sont ajoutés à cette mésaventure qui a détérioré le climat dans le pays.
    Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, vous aimez le sport, vous pratiquez le sport, vous avez même invité la star internationale, Lionel Messi, le 17 Juillet 2015 au Gabon. Un cadeau que vous avez offert à la jeunesse gabonaise que vous aimez. C’est le moment de prouver que réellement vous voulez encore faire mieux pour cette jeunesse. Aujourd’hui les gabonais veulent vous voir réellement à l’œuvre dans la recherche de leur bien-être.
    Excellence Monsieur Jean Ping, plusieurs fois ministres au Gabon, vous avez brillamment dirigé de 2008 à 2012, la Commission de l’Union Africaine au grand bonheur de la jeunesse gabonaise et africaine. Vous avez même contribué à plusieurs médiations entreprises par le Feu Président Omar Bongo en vue de ramener la paix et la stabilité en Afrique centrale : Congo, Tchad, Centrafrique et São Tomé-et-Principe. Le 17 décembre 2010, vous avez été chargé par l’Union Africaine de tenter une médiation en vue de trouver une solution à la crise en Côte d’Ivoire. Ce pays était à l’époque secoué par une lutte pour le pouvoir depuis le second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 dont les deux candidats, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, se déclaraient vainqueurs. Aujourd’hui, la jeunesse gabonaise veut vous voir la sauver. Vous aussi vous aimez le sport pour avoir signé au nom de la Commission de l’Union Africaine, un protocole d’accord avec la Confédération Africaine de Football qui vise à tirer profit de l’engouement universel pour le football, aux fins de promouvoir le changement social en Afrique, à travers des initiatives telle que la « Campagne Agissons pour la Paix ». Vous devez nous aider à agir pour cette paix.
    Le 15 Octobre 2016, n’est pas donc une date choisie au hasard. A 3 mois juste avant le début de la Coupe d’Afrique des Nations. Oui 3 mois pour le début de cette fête sportive qui réunira seize pays qualifiés et tous les regards seront tournés sur les villes retenues au Gabon. Nous avons besoin de cette belle fête sportive. « Le sport a cette capacité irremplaçable d’unir les gens, bien au-delà des différences ethniques, religieuses ou sociales » disait si bien Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, véritable acteur de promotion et de développement du sport au service de la paix. C’est pourquoi nous demandons à :
    – Monsieur Gianni Infantino, Président de la Fédération Internationale de Football
    – Monsieur Issa Hayatou, Président de la Confédération Africaine de Football
    – Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies
    – Madame Irina Bokova, Directrice Générale de l’Unesco
    – Madame Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie
    – Monsieur Wilfried Lemke, Conseiller Spécial au Secrétaire Général de l’ONU pour le Sport au service du développement et de la Paix
    – Monsieur Joël Bouzou, Président de Peace and Sport
    – L’Union Africaine
    – Le Comité d’organisation de la Can 2017
    – Les seize équipes qualifiées pour la Can 2017
    – Les médias
    et toutes les structures œuvrant pour la paix par le sport à nous aider à faire entendre ce cri de cœur que nous lançons en direction de Messieurs Ali Bongo Ondimba et Jean Ping ainsi que leurs partisans respectifs avec ce projet de Marche pour la Paix ce 15 Octobre 2016. Processus qui nous conduira inéluctablement à la grande messe du football africain au Gabon dans la paix et la joie totale.
    Messieurs, en ce mois de Septembre où la Communauté internationale célèbre la Journée Internationale de la Paix chaque 21 Septembre, nous venons solliciter votre indulgence et votre soutien à ce projet qui devra rehausser toute l’Afrique entière. Tel est notre objectif et nous pensons bénéficier de votre généreux cœur qui bat pour le Gabon pour participer à cette initiative.

    Cotonou, ce 15 Septembre 2016
    Christian Kwami ALLIKI,
    Fondateur du Réseau Médias pour la Paix par le Sport
    Tel +229 97697923 / 66618181
    Email : chrisalliki@gmail.com http://www.mediaspaixsport.wordpress.com

  2. La Vision Haitienne des Droits Humains VHDH aimerait participer au forum social du Mouvement pour la paix de 2017 pour tirer des leçons sur la culture de paix
    Votre reponse sera très signicative pour nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *